Le discourt senti lors de l'AGA du groupe CS

AGA 2017 du groupe CS – Rapport sur les négociations et taux de rémunération annuels

Bonjour à tous,

Je m’appelle Robert Tellier et je suis fier d’être CS.

Je m’appelle Denise Doherty et je suis fière d’être votre négociatrice.

Robert Tellier (RT) :J’aimerais commencer par remercier chaque membre du groupe CS, chaque délégué syndical ainsi que l’exécutif du Groupe de leur appui sans faille.Les mots ne peuvent suffire à vous dire à quel point ce soutien était crucial pour l’avancement des discussions.Nous avons reçu des centaines de photos de fiers CS, de St. John’s (Terre-Neuve) à Victoria, et de nombreux autres CS déployés dans le monde entier.Vous êtes géniaux!

Denise Doherty-Delorme (DDD) :18, 23 et 30...

Je répète, 18, 23 et 30. 

Comme pour un bon match de football, le fait de nous concentrer sur ces trois nombres nous permettra de gagner les premiers jeux pour nous rendre jusqu’à la ligne adverse et faire une touche sur la sous-traitance. 

Bien sûr, je parle des articles de la convention collective CS qui portent sur le perfectionnement professionnel, le changement technologique et la sous-traitance. 

Mais avant que Robert et moi n’entrions dans les détails concernant le travail difficile à venir sur ces trois articles, permettez-moi de revenir un peu en arrière.

Je vous rappelle qu’il y a presque cinq ans aujourd’hui, soit le 6 juin 2012, le groupe CS et le Conseil du Trésor concluaient la dernière entente de principe.Nous avons avec nous aujourd’hui des récidivistes qui étaient dans l’équipe la dernière fois : Robert Scott, Pierre Touchette et Robert Tellier.

Le premier numéro d’INFO-CS de cette ronde de 2014 à 2017 indiquait que l’exécutif du Groupe s’est réuni les 9 et 10 octobre 2013 pour établir une stratégie de négociation.Dans ce numéro, Robert Tellier remerciait personnellement Guy Abel d’avoir dirigé l’équipe de négociation durant les trois dernières rondes.Guy, merci pour ton excellent travail.

Mais qu’a fait votre équipe de négociation depuis trois ans et demi?Voyons voir ce qu’elle a fait sur le plan de la négociation :

  • Séances d’information sur les diverses possibilités relatives au règlement des conflits dans le cadre des négociations; 
  • Sondage auprès des membres sur les possibilités de règlement des négociations; 
  • Sondage auprès des membres sur les revendications pour la prochaine ronde de négociations; 
  • Conférence de l’Institut sur les négociations; 
  • Négociation d’un pacte de solidarité;
  • Réunion des membres du Comité des propositions de négociation;
  • Formation sur la négociation collective;
  • Réunions de préparation aux négociations;
  • Comités de négociations stratégiques;
  • Établissement des priorités de négociation ;
  • Négociations coordonnées;
  • Négociations collaboratives;
  • Négociation du régime de mieux-être ;
  • Négociation du réaménagement des effectifs ;
  • Négociations au milieu de la nuit;
  • Négociations intensives;
  • Négociations par téléconférence;
  • Négociations fondées sur les intérêts;
  • Négociation du libellé; 
  • Négociation d’un protocole d’entente;
  • Négociations, tout simplement.

(RT) :Nous en sommes pratiquement à la fin de cette ronde de négociations.D’une manière ou d’une autre, cette ronde sera historique à plusieurs égards :

  • Plus de deux ans se sont écoulés entre la journée où votre équipe de négociation a rencontré le Conseil du Trésor afin d’échanger des propositions pour le renouvellement de la convention collective, le 6 février 2015, et le jour où nous avons conclu une entente de principe, le 1er mars 2017.
  • Cette ronde de négociation s’est échelonnée sur 13 séances pour un total de 32 jours de pourparlers avec l’employeur.
  • L’orientation politique déterminant le mandat de l’employeur a changé tout au long de la ronde, ce qui a influé sur les discussions sur les congés de maladie et la sous-traitance.

·         Plus d’une cinquantaine d’articles actuels ou nouveaux ont été traités dans le cadre des discussions entourant la convention collective.

Dès le début des négociations, on a clairement établi qu’il y a trois piliers essentiels à la conclusion de l’entente de principe : la sous-traitance, le changement technologique ainsi que la formation et le perfectionnement professionnel.Nous avons réussi à intégrer ces questions à l’entente de principe ainsi que plusieurs autres améliorations.Cette entente n’est peut-être pas parfaite, mais une fois signée, il sera temps pour nous de tourner la page et de faire front commun en vue de la prochaine ronde.Nous devons maintenir la pression sur le Conseil du Trésor afin d’obtenir d’autres améliorations.

L’employeur n’a pas encore confirmé la date de la signature.Je laisserai Denise parler de la prochaine étape.

Je voudrais conclure mon rapport en remerciant tous les membres de l’équipe de négociations, dont Marcel Journeay, Marc Therrien et Guy Abel, qui était là au tout début, mais qui ont malheureusement dû se désister pour des raisons personnelles. Une fois encore, je vous remercie.Merci également à Stan Buday, Pierre Touchette, Lucille Shears, Eva Henshaw, Gordon Bulmer, Dean Corda, Rob Scott et Karim Chaggani.J’ai été honoré de travailler avec une équipe aussi extraordinaire.Ça n’a pas toujours été facile.Certaines décisions ont été dures à prendre, mais au bout du compte, nous avons uni nos efforts.

(DDD) :Après cette longue énumération de tout ce que nous avons fait depuis trois ans et demi, il y a deux choses dont Robert et moi voulons parler : des remerciements et un défi.

D’abord, le merci.

À titre de négociatrice, j’aimerais prendre le temps de souligner tout le travail accompli par l’équipe de négociation. J’ai un immense respect pour les gens qui briguent un mandat syndical; ce n’est pas du travail pour les faibles ou les timides.

D'est en ouest : Lucille Shears, Eva Henshaw, Robert Tellier, Gordon Bulmer, Pierre Touchette, Stan Buday, Dean Corda, Rob Scott, Karim Chaggani. Les bénévoles faisant partie de cette merveilleuse équipe ont donné de leur temps, du temps qu’ils ont renoncé à donner à leur famille, à leurs petits-enfants ou à leur mère malade. Ils ont pris plusieurs vols, même de nuit, et fait des kilomètres pour être à la table de négociation. Nous avons bu beaucoup de café, mangé beaucoup de prêt-à-manger et passé de nombreuses nuits blanches. Parfois, nous sommes restés assis longtemps à attendre que l’employeur obtienne son mandat et négocie avec nous. Négocier peut être frustrant et très difficile, particulièrement avec cet employeur. Toutefois, votre équipe a tenu bon et a fait le travail.

J’aimerais souligner quelques qualités uniques que les membres de l’équipe ont bien mises à profit à la table :

Eva, qui travaille dans une base du MDN, nous a donné le point de vue d’un petit milieu de travail. Lucille, de la Garde côtière, assumait souvent de doubles fonctions et assistait à ses réunions de travail entre deux séances de négociations.

Pierre, en tant que vice-président de groupe, a dirigé le Comité national d’organisation avec l’aide des autres membres de l’Exécutif, Stacey, Deb, Guy et Denis. Cette équipe a inspiré tous les membres à montrer leurs couleurs Je n’avais jamais vu un tel appui dans un contexte de négociations. 

Gordon et Dean ont servi de secrétaires, car il est très important d’avoir de bons comptes-rendus. Dean a fait de la révision et Gordon s’est exprimé au nom des membres. 

Rob savait exactement quand il nous fallait un nouveau point de vue — et nous avons tous écouté.

Karim, le plus jeune membre de l’équipe, a raconté ses expériences de travail à SPC dans les régions en plus de s’occuper de nos repas (chose très importante).

Stan savait que la mobilisation des membres était absolument nécessaire à des négociations fructueuses. Il fallait que les membres de la base participent à cet effort. Et c’est ce que vous avez fait d’un océan à l’autre, rencontrer les membres dans leur milieu de travail. Vous avez montré que l’important, ce n’était pas vous ou l’équipe de négociation, c’était de faire une différence pour nos membres. Votre leadership au Comité de négociation stratégique (CNS) et vos bonnes relations de travail avec le groupe VFS créent un lien de solidarité des plus solides parmi les 17 autres groupes du Conseil du Trésor. Vous avez tenu des « réunions secrètes » pas si secrètes pour bien informer les groupes les plus nombreux. Vous avez exposé les besoins du Groupe au Conseil consultatif (CC) en plus d’avoir fait participer le Groupe de travail sur la consultation (GTC) à la campagne contre la sous-traitance. Vous avez travaillé inlassablement avec les représentants élus de l’Institut pour vous assurer que l’équipe de négociation disposait des ressources nécessaires pour faire son travail. 

Et maintenant, un gros merci à mon M. Négo., votre agent négociateur. Robert, tu es un syndicaliste grand et costaud. Tu as laissé ta marque sur notre quête de bonnes conditions de travail pour tous les membres. Tu as été favorable et encourageant à chaque étape du chemin. Ton effort continu était inspirant. Ton leadership ne portait pas sur ta position, mais sur ta passion pour l’excellence et ta volonté de faire une différence. On t’a assigné cette montagne de travail, combattre la sous-traitance et protéger les emplois des membres, pour montrer aux autres comment cette montagne peut être déplacé. Ce que tu as aidé à accomplir ici sera ressenti pendant longtemps. Des années, même. Merci infiniment, Robert. 

Je vous demande d’applaudir cette équipe pour le travail remarquable qu’elle a réalisé le 18, le 23 et le 30, et pour avoir protégé les congés de maladie des membres. Elle a traité de questions importantes qui concernent non seulement les membres du groupe CS, mais également l’ensemble des Canadiens. Merci à tous.

Et maintenant, place au défi.

Nous devrions signer cette nouvelle convention collective le 4 juillet 2017. La nouvelle échelle salariale devrait entrer en vigueur 120 jours plus tard.

Votre équipe de négociation savait qu’elle devait aborder les vieux problèmes de la sous-traitance et de la privatisation des emplois publics d’un autre œil, en ne visant pas des résultats à court terme, mais en offrant à nos membres des lendemains plus gratifiants, plus épanouissants et plus intéressants. Nous y parviendrons tous ensemble en travaillant fort dans les deux ou trois prochaines années. Avec votre aide, nous pouvons avoir une influence positive sur la vie de nos membres et rendre service à tous les Canadiens. 

L’équipe et moi-même vous lançons tous le défi de cesser d’agir en spectateur et de devenir de véritables militants guerriers. (Comme j’ai dit plus tôt, un entraînement de type « Ninja » sera offert. Les invitations seront envoyées à la fin de l’été.)

Nous avons trop de choses à faire pour rester là les bras croisés. Nous avons besoin que chacun de vous se dresse devant l’employeur, ce gouvernement qui n’est maintenant plus si nouveau, pour récupérer le travail qui devrait légitimement être réalisé par les professionnels du groupe CS. Nous devons lancer une contre-attaque pour briser la domination du modèle à but lucratif.

Ensemble, nous pouvons mettre fin à la sous-traitance, à la déprofessionnalisation de votre travail et à l’érosion de la quantité de travail donnée aux employés de la fonction publique. Ensemble, nous pouvons stopper la sous-traitance. Je sais par l’appui que vous nous avez donné depuis trois années et demie de négociations que vous êtes tous talentueux, dévoués et motivés. Je sais que personne ne peut y arriver seul, mais qu’ensemble, tout devient possible.

(RT) : Enfin, au nom de l’équipe de négociation, j’aimerais remercier Denise Doherty-Delorme, notre négociatrice. Denise, tu m’as montré la vraie nature des négociations. Tu as toujours cru en chacun des membres de l’équipe de négociation. Tu nous as dirigés comme un chef d’orchestre dirige ses musiciens. Parfois, tu nous as fait rire... nous avons tous bien hâte d’apprendre à programmer en COBALT. Mais plus important encore, tu as toujours réservé au groupe CS une place dans ton cœur. Merci infiniment pour ton professionnalisme, ton dévouement et surtout ton amitié.                        

Fier d’être CS,

Robert Tellier                                                                        Denise Doherty-Delorme

Agent de négociation du groupe CS                 Négociatrice de l’Institut

 

NOTA : Depuis l’Assemblée générale annuelle du groupe CS, la date de signature du 4 juillet s’est officialisée.


 

**Appendice « A »

CS - Groupe des Systèmes d’Ordinateurs - Taux de Rémunération annuels (en dollars)

Légende

$) En vigueur à compter du 22 décembre 2013

A) En vigueur à compter du 22 décembre 2014

B) En vigueur à compter du 22 décembre 2015

X) Restructure en vigueur à compter du 1er avril 2016 (CS-01 à CS-04)

C) En vigueur à compter du 22 décembre 2016

D) En vigueur à compter du 22 décembre 2017

CS-01 - Taux de rémunération annuel (en dollars)

En vigueur

Échelon 1

Échelon 2

Échelon 3

Échelon 4

Échelon 5

Échelon 6

Échelon 7

Échelon 8

$) 22 décembre 2013

53611

55593

57573

59541

61508

63474

65439

69088

A) 22 décembre 2014

54281

56288

58293

60285

62277

64267

66257

69952

B) 22 décembre 2015

54960

56992

59022

61039

63055

65070

67085

70826

X) Restructure en vigueur à compter du 1er avril 2016

55510

57562

59612

61649

63686

65721

67756

71534

C) 22 décembre 2016

56204

58282

60357

62420

64482

66543

68603

72428

D) 22 décembre 2017

56907

59011

61111

63200

65288

67375

69461

73333

CS-02 - Taux de rémunération annuel (en dollars)

En vigueur

Échelon 1

Échelon 2

Échelon 3

Échelon 4

Échelon 5

Échelon 6

Échelon 7

Échelon 8

$) 22 décembre 2013

66360

68486

70607

72730

74855

76976

79098

81222

A) 22 décembre 2014

67190

69342

71490

73639

75791

77938

80087

82237

B) 22 décembre 2015

68030

70209

72384

74559

76738

78912

81088

83265

X) Restructure en vigueur à compter du 1er avril 2016

68710

70911

73108

75305

77505

79701

81899

84098

C) 22 décembre 2016

69569

71797

74022

76246

78474

80697

82923

85149

D) 22 décembre 2017

70439

72694

74947

77199

79455

81706

83960

86213

CS-03 - Taux de rémunération annuel (en dollars)

En vigueur

Échelon 1

Échelon 2

Échelon 3

Échelon 4

Échelon 5

Échelon 6

Échelon 7

Échelon 8

$) 22 décembre 2013

78333

81029

83728

86428

89124

91820

94517

97322

A) 22 décembre 2014

79312

82042

84775

87508

90238

92968

95698

98539

B) 22 décembre 2015

80303

83068

85835

88602

91366

94130

96894

99771

X) Restructure en vigueur à compter du 1er avril 2016

81106

83899

86693

89488

92280

95071

97863

100769

C) 22 décembre 2016

82120

84948

87777

90607

93434

96259

99086

102029

D) 22 décembre 2017

83147

86010

88874

91740

94602

97462

100325

103304


 

CS-04 - Taux de rémunération annuel (en dollars)

En vigueur

Échelon 1

Échelon 2

Échelon 3

Échelon 4

Échelon 5

Échelon 6

Échelon 7

Échelon 8

$) 22 décembre 2013

89690

92783

95875

98967

102059

105151

108244

111639

A) 22 décembre 2014

90811

93943

97073

100204

103335

106465

109597

113034

B) 22 décembre 2015

91946

95117

98286

101457

104627

107796

110967

114447

X) Restructure en vigueur à compter du 1er avril 2016

92865

96068

99269

102472

105673

108874

112077

115591

C) 22 décembre 2016

94026

97269

100510

103753

106994

110235

113478

117036

D) 22 décembre 2017

95201

98485

101766

105050

108331

111613

114896

118499

CS-05 - Taux de rémunération annuel (en dollars)

En vigueur

Échelon 1

Échelon 2

Échelon 3

Échelon 4

Échelon 5

Échelon 6

Échelon 7

Échelon 8

Échelon 9

$) 22 décembre 2013

103267

107116

110965

114816

118666

122517

126369

130217

134571

A) 22 décembre 2014

104558

108455

112352

116251

120149

124048

127949

131845

136253

B) 22 décembre 2015

105865

109811

113756

117704

121651

125599

129548

133493

137956

C) 22 décembre 2016

107188

111184

115178

119175

123172

127169

131167

135162

139680

D) 22 décembre 2017

108528

112574

116618

120665

124712

128759

132807

136852

141426

 

 

Partenaires / Partners

Nos activités

Ottawa PICT0016_JPG.jpg

Vignette du Groupe CS


Copyright © 2012-2015 Groupe CS Group